Saint Hubert : quel est l’histoire de cette légende ?

Publié le : 27 mai 20213 mins de lecture

Né vers le milieu du VIIe siècle d’une famille issue du sang des rois mérovingiens, Saint Hubert est considéré comme l’un des personnages les plus emblématiques du Moyen-Age. Si de nombreuses versions racontent sa vie, toutes se rejoignent sur sa légendaire rencontre avec un cerf extraordinaire qui le conduisit à se convertir au christianisme et à consacrer sa vie à Dieu.

L’histoire d’un noble chasseur devenu un symbole du christianisme

Grand adepte de chasse, Hubert menait une vie mondaine et se souciait peu de la religion. Un Vendredi saint, alors qu’il décida de s’adonner à sa passion favorite, au lieu de venir à la messe, il fit une rencontre pour le moins intrigante qui changea sa vie. Selon la légende, il était tombé sur un cerf dix-cors blanc qui portait un crucifix lumineux entre ses bois. Bien évidemment, il se mit à pourchasser l’animal, mais ce dernier s’arrêta avant qu’une voix ne s’élève pour convaincre le jeune chasseur de se convertir et de faire pénitence de ses péchés. Suite à cet événement, Hubert tint parole en abandonnant une vie commencée dans l’impiété, et fut nommé évêque de Tongres-Maastricht à la mort de Saint Lambert.

Hubert : saint patron des chasseurs et guérisseur des malades de la rage

Lui-même ayant été empêché de chasser par un gibier, Saint Hubert fut naturellement désigné protecteur des chasseurs, des forestiers et des animaux des forêts de l’Ardenne. Au fil des siècles, son culte n’a cessé de se répandre et la croyance populaire en a fait un véritable mythe. De son vivant, on raconte qu’il pouvait également guérir la rage, ce qui s’apparentait à un vrai miracle, puisque la maladie n’avait encore aucun remède. Ainsi, lorsqu’un seigneur de la Séguinière attrapa ce terrible mal, il trouva la pleine guérison en invoquant le saint, et décida alors de l’honorer en construisant un monument dédié à sa mémoire.

Un personnage ancré dans l’histoire du Luxembourg Belge

Canonisé à la date du 03 Novembre 743, le Saint Hubert est célébré dans une soixantaine d’églises wallones et sa légende a grandement contribué au développement de la région. Pour beaucoup, il est considéré comme le fondateur de la ville de Liège, un haut lieu de pèlerinage chargé d’histoire qui témoigne encore du patrimoine exceptionnel qu’il a laissé. Par ailleurs, Andage, le village qui abritait autrefois le monastère dans lequel le saint s’était retiré, a été rebaptisé et porte aujourd’hui son nom.

Plan du site